Oriente-toi plutôt vers lui et demande son intercession, Allâh le fera intercéder. Il y’a un principe dans le fiqh malékite stipulant que une chose qui est à la base permise peut être decrétée Makruh, si elle est affirmée par d’autre preuve, afin que les gens ne la prennent pas pour un acte wajibi, on trouve dans Bidayat al Mujtahid d’ibn Rush que Malik désapprouve le jeune de shawwalParce que les gens pourraient l’associer avec le ramadan alors qu’il n’en fait pas parti, ou au contraire parce que la tradition ne lui ai pas parvenu ou que cela ne prouve pas que c’est authentique pour lui, (la première est plus probable)Le fait de désapprouver une chose ou la réfrener afin que les gens ne tombent pas dans l’erreur est un fard en lui même, c’est l’extension de sadd ad darai’, a un niveau un peu moindres certes. Les coups de fouet répétés ont causé la dislocation de l'épaule de l'imam Malik. Toujours selon la tradition[7], l'imam Malik aurait refusé une fois qu'il l'eut terminé arguant que les Sahaba (compagnons du Prophète) s'étaient dispersés dans tout le califat et avaient pris avec eux d'autres actes de la sunna non répertoriés par lui, qui se devaient d'être considérés dans toute loi devant être imposée à tous. Il l’a aussi dit de lui même alors qu’il était toujours étudiant dans sa jeune, il a remarqué que :Les gens du savoir parmi les Suivants qui ont transmis les ahadith qui leur ont été transmis par d’autres ont dit « Nous ne connaissons pas ceci, mais l’action passée est autre que celle là. Institut Imam Maziri pour l'enseignement traditionnel L'imam Malik admet, et son école à sa suite, outre le Coran et la sunna, la « coutume » (urf ou Bil Ma'rouf) médinoise (point sur lequel il était en désaccord avec son ami Al-Layth ibn Sa’d), le consensus des "gens de Médine" (désignant les savants) et le principe de l’utilité générale (istislâh). Haya ‘ala-s salah, Haya ‘alas-s salah. L’homme a répondu « al ‘Iraq ». ( Déconnexion /  J.-C. - 179 H./795 ap. Si il y’a bien une ville qui mériterait d’être suivie c’était Médine. Réponse: Selon l’Imam Mâlik, nous devons tourner le visage vers la Qibla comme Allah nous le dit: «Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée.» (Coran 2: 144). Donc pourquoi Malik a placé ses hadith dans son Muwatta ?Il faut cependant garder à l’esprit ce qui est rapporté dans la Mudawwana, comme il a été dit auparavant. Malik was born as the son of Anas ibn Malik (not the Sahabi with the same name) and Aaliyah bint Shurayk al-Azdiyya in Medina, circa 711. Cette école, ou madhab, doit son nom à l’illustre savant, le grand juriste, l’Imâm de Médine, Malik Ibn Anas (ra). A la base ‘amal est en fait le ‘urf de Médine. L’Imam Malik est le « grand savant de Medine » annoncé par le Prophète (que Le Salut et La Paix d’Allâh soient sur lui). Shaykh al Islam al Qadi ‘iyad rapporte dans son Tartib al Madarik.Abu Yusuf à dit à Malik  » tu fais le hadith avec tarjih mais il n’y a aucun hadith du Prophète à propos de cela. Qad-Qamatis-Salat doit être dite deux fois). Thus all of the four great Imams of Sunni Fiqh are connected to Imam Ja'far from the Bayt of Muhammad, whether directly or indirectly. Lesquels preferez vous suivre, et de qui préferez vous prendre les paroles. Découvrez les actions des personnes qui gèrent et publient du contenu. Est ce que cela nécessite ‘un tel d’apprès un tel » Cela et moins. Cette sentence a accru la popularité et le prestige de l'imam[3]. Et le rapporte ajoute: Allahu akbar, Allahu akbar. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Quand le ‘amal contradit le hadith, si on conside les transmisssions mutawatirs, le ‘amal prédomine le texte.La raison de ceci c’est que tout ceci a été expliqué, c’est que tout les hadith qui mentionnent le qabd, bien que bien connu le khabar al wahid au niveau des sahabas, alors que d’un autre coté le sadl était un ‘amal des gens de médine, et cela a été statué par Malik dans la Mudawana, qui expliquait que le sadl était mutawatir. Ibnou Kathîr a mentionné semblable à cela dans son tafsîr. Heinrichs; J.H. Cette chaîne consiste de Malik, qui rapporte de Nafi` Mawla ibn `Umar, qui lui-même rapporte de 'Abdullâh Ibn 'Umar, qui a côtoyé le Prophète de l'islam. Ibn al Shihab a vu cela et il est allé voir l’homme et lui a demandé d’ou il venait. Le coût de ce projet s’élève à plus de 7 000 000 d’euros. A l'origine, l'établissement était constitué d'un groupe scolaire appelé « Ecole de la gare». "Mālik b. Ashadu anna Muhammadan Rasulillah, Ashadu anna Muhammadan Rasulillah. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En effet Il a été rapporté de l’Imâm Mâlik qu’il a interprété le hadîth du nouzoûl (qui commence par yanzilou rabbounâ) par la descente de la Miséricorde de Allâh et de Son Ordre ou de Ses Anges, tout comme l’on dit « Le roi a fait telle chose » c’est-à-dire que ce sont ses subordonnés qui l’ont fait sur son ordre[20],[21]. Il faut que le hadith en question n’aille pas à l’encontre de la pratique des gens de Médine.A’mal ahl al madina est un principe juridique établi par l’Imam Malik qui se base sur le fait que Médine a hérité de la sounnah du prophète et de la sounnah des sahabah. Avec Mâlik, on ne trouvera jamais un jugement indiquant que quelque chose est l’Ijma’ de toute la Oummah. Sans attribuer le comment (min ghayri takyîf), ni d’assimilation, ni annulation de ces versets. ( Déconnexion /  Ibn Ash shihab lui a demandé « d’ou tu tiens qu’on doit faire de taslima » L’homme a alors répondu « j’ai entendu d’un tel qui l’a entendu d’un tel » en donnant l’isnad complet' » Qu’al ‘abbas a dit quand le prophète sallallahu ‘alayhi wa salam terminait sa prière il disait ‘as salamu ‘aleykoum en se tournant à droite, et ensuite il répétait à sa gauche’ Ibn al Shihab à répondu à ceci ‘ je n’ai jamais entendu ce hadith » Cela montre que les deux taslima n’étaient pas une pratique des Médinois. Il considère que les exemples de législation coutumière en cours à Médine du temps du prophète sont des sources de droit musulman à codifier et systématiser[7]. Malik ibn Anas naît au début du VIIIe siècle de l'ère chrétienne dans la ville de Médine. Haya ‘ala-s salah, Haya ‘alas-s salah. Car n’oublions pas « nous ne suivons PAS l’imam Malik » ou tel autre imam aveuglément (qui eux meme ont dit que si on voyait une erreur contraire au Prophète saws dans ce qu’ils ont pu dire, qu’on jette … Je prendrais une centaine venant d’une centaine avant je prendrais un venant d’un parce que un venant d’un peut dévoiler la sunnah de tes mains. L'imam Malik admet, et son école à sa suite, outre le Coran et la sunna, la « coutume » (urf ou Bil Ma'rouf) médinoise (point sur lequel il était en désaccord avec son ami Al-Layth ibn Sa’d), le consensus des "gens de Médine" (désignant les savants) et le principe de l’utilité générale (istislâh). On raconte que quand Al-Mansur apprit la nouvelle il se rendit à Médine pour présenter ses excuses à l’imam et ajouter qu'il n'avait pas donné un tel ordre au gouverneur. Malik ne se déplaçait pas beaucoup en dehors de Médine excepté pour le pélèreinage à La Mecque, et se confina donc largement à la connaissance de Médine. »Les fuqahas ont émis des exigences pour accepter le ahad. Cependant on peut voir dans la sirah du prophète que pendant le ramadan le prophète et sorti pour le tahujjud trois nuit de suite, mais il n’est pas sorti la quatrième nuit. Le hadith qui tombe sous ses deuxcatégories. Si il y’avait des hadiths importants ils étaient connu à Médine. De la même façon il omet de citer les chaînes de transmissions (isnâd) . Aux yeux de Malik les ‘amal priment sur le reste des ahad, il considére préferable d’agir selon le ‘amal du sadl plutot que le hadith du qabd. Comité de redaction: P. Bearman; Th. Ashadu anna Muhammadan Rasulillah, Ashadu anna Muhammadan Rasulillah. Question: Où doit-on regarder pendant la prière dans l’école Malikite lorsque nous sommes debout et assis? Originaire du Yémen bien que son arrière grand-père, Abu 'Amir, s'installa à Médine deux ans après l'exil du Prophète de l'islam, sa famille appartient à la tribu Al-Asbahi[3]. La sunnah du troisième taslim par ceux qui sont dirigés est établie, bien qu’on ne connaisse aucun hadith venant du prophète l’ayant ordonnéConcernant le Qabd, Malik et le Muwatta L’imam Malik a relaté deux hadiths dans le Muwatta’ concernant le qabdYahya rapporte de Malik que ‘Abd Al Karim Ibn Abu Al Mukhariq al Basri a dit  » Parmi les choses que le prophète sallallahu ‘alayhi wa salam a dite et a faite il y’a  » Si tu n’a pas de pudeur fait ce qu’il te plait », placer une main sur l’autre pendant la prière, rompre le jeûne rapidement et retader le SuhurEtYahya m’a rapporté de Malik d’après Abu Hazim Ibn Dinar que Sahl ibn Sa’d a dit  » Les gens ont l’habitude qu’on leur dise de mettre la main droite sur leur poignet gauche pendant la prière » Abu Hazim ajoute, « Je suis sur que Sahl faisait cela en suivant le prophèteIl est connu, d’après ce qui a été dit précedemment sans aucun doute, que l’Imam Malik et beaucoup de salaf préferaient le sadl au qabd. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. ‘Urf en tant que principe juridique selon l’accord des fuqahas ne peut être seul, si le ‘urf est dans l’esprit des gens considéré comme opposé à la révelationCependant aux yeux des Malikis, le ‘urf de Médine est un héritage divin, et il a la capacité d’être à lui seul une preuve dans la shari’a. L’Imam Malik dit dans le Muwatta :Yahya ibn Yayha dit : Malik a été interrogé sur le fait de doubler l’adan et l’iqama, et a quand les gens doivent se lever quand l’iqama pour la prière est prononcé. Les trois autres écoles considèrent que c’est haram de jeûner vendredi spécialement en se basant sur le hadithMuhammad ibn ‘Abbas rappoorte j’ai interrogé Jabir ‘est ce que le Prophète a interdit de jeuner les vendredi » Il a répondu ouiEt le HadithAbu Hurayra a rapporté :  » j’ai entendu le prophète dire, qu’aucun d’entre vous ne jeune le vendredi sauf si il jeune un jour avant ou après.Cependant on trouve dans le MuwattaYahya dit qu’il a entendu Malik dire  » Je n’ai jamais entendu personne parmi les gens du savoir et de du fiqh et ceux qui sont pris pour exemple interdire le jeune du jumah. Les premières règles et questions de fiqh ont donc d’abord été compilées pour cette école. L'imam Malik était le … Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. L'Imâm Mâlik était également favorable au tawassoul. C’est le cas, le mutawatir et le ahad appuient de diffèrentes sortes de preuve : Qat’i et dhanni respectivement défini et spéculatif. » Pourquoi ne donnes tu pas ton jugement d’après suivant cela (le hadith) Muhammad répond « Ou sont les gens qui appuient cela ? Imam ash-Shafi'i was reportedly a teacher of the Sunni Imam Ahmad ibn Hanbal, and a student of Imam Malik ibn Anas,: 121 who was a student of Ja'far al-Sadiq (a descendant of the Islamic Nabi Muhammad), like Imam Abu Hanifah. Ahadith vs. ‘Amal Il y’a cinq possibilité dans le rapport ou pas de hadith et ‘amal. ( Déconnexion /  Pour les malikites et nombre d'autres auteurs, Al-Muwatta compte parmi les Kutub al-Sittah, les six ouvrages considérés par les savants sunnites comme les livres les plus authentiques. Ahad d’un autre côté est le hadith qui n’a pas atteint le niveau de fiabilité et de certitude, il se peut qu’il ait été soumis à la distortion ou qu’il soit même fabriqué. « Le pacte de Najd, ou comment l'islam sectaire est devenu "l'islam" » auteur Hamadi Redissi, éditions Seuil. Le plus important concernant cela c’est que les sept compagnons connu pour donner la fatwa ont passé un temps considérable à médine, parmi eux ‘Abdullah ibn Mas’ud et Abdullah Ibn Abbas. Le grand-père de l'imam Malik est Malik ibn Abi Amir. D’abord parce que Mâlik préferaient les jugement et les conclusions des gens qui avaient dans le cimetière de leur ville plus de 10 000 sahaba enterré. » L’Imâm Mâlik lui a répondu : « Pourquoi détournerais-tu ton visage de lui, alors qu’il est ta waçîlah (le moyen grâce auquel tu espères être exaucé) par Allâh ta’âlâ et la waçîlah de ton père Âdam le Jour du Jugement ?! »Sourate 5 verset 4Dans ce verset Allah autorise de manger ce qui est pris de la bouche des animaux dressé pour la chasse, sans précisions particulières. Cette coupole sera détruite plus tard par les saoudiens en 1802 en raison de l’interdiction, rapportée par plusieurs récits prophétiques, de construire sur les tombes, afin d’éviter toutes formes de polythéisme[10],[11]. Le coran a été transmis, les ahadiths ont été transmis les athars et les fatwas des sahabas ont été transmis, l’ijma’ a été transmis et l’ijithad de nos quatre fouqahas nous a été transmis.Nos savants du ousoul et du hadith ont differé entre deux types de transmission, mutawatir et ahad. A la lumière de cette acte les Tabi’ine n’auraient pas pratiquer le sadl si il ne leur avait pas été enseigné de faire cela. La vaste majorité des sahabah, dans leur effort d’être le plus proche possible du Messager d’Allah salla allahu ‘alayhi wa salam l’ont suivi à médine et y ont élu domicile. L’utilisation du Khabar al-Wahid par Ahl al-Hadith et Ahl al-Ra’y  Pour les deux écoles des salafs ahl ar ray et ahl al hadith, il y’avait une différence d’approche des hadiths à la lumières de ses catégorisation. Les preuves concernant cela sont les ayat et les hadithMa communauté ne s’accordera pas sur une erreur et Médine est sacré, traversez là comme le feu Médine est sacrée et nettoyez la comme le fer nettoie les imperfections du métal.L’Islam se réfugiera à Médine comme le serpent se réfugie dans son trou.Du point de vue de l’imam malik toutes ses ayats et ahadith démontrent que Médine n’est pas seulement supérieure spirituellement mais, mais aussi au regard de sa pratique notamment leur pratique de la transmission de la sunnah est MutawatirC’est pourquoi les actes des gens de Médine ‘amal ahl al Madina dans son esprit et l’héritier de ses professeurs, une preuve qati’, et lorsqu’elle entre en conflit avec une preuve dhanni, comme le khabar al wahid, l’un et l’autre expliquent la dernière ambiguité et les actes des ahl al madina priment sur les textes, même quand c’est ‘amal tabi’in ou tabi’u tabi’in. And again, in a louder voice: Ashadu anla ilaha ill Allah, Ashadu anla ilaha ill Allah. He grew on a surrounding immersed with knowledge, and he started learning since he was a teenager. Ibn Al Qasim et Ibn Wahb les deux ‘hommes’ d’al bukhari et les deux meilleurs étudiant de Malik, Ahhab étant le troisième on dit  » J’ai vu dans les opinion de Malil que les ‘amal étaient plus fort que le hadith.Ceci n’a pas été une chose que l’Imam Malik a inventé arbitrairement selon ses propres penchant du à un amour exageré et un respect immense pour Médine que beaucoup ont ressenti venant de ce noble Imam. Et le sens apparent qui vient à l’esprit des assimilateurs est nié au sujet de Allâh ta’âlâ. Allâh ta’âlâ dit (ce qui a pour sens)  :  { Si, ayant été injustes envers eux-mêmes, ils venaient auprès de toi pour demander le pardon à Allâh, et le Messager demandait le pardon pour eux, ils sauraient que Allâh est Celui Qui accepte le repentir et Qui fait miséricorde }»[25]. C'est de ce professeur que Malik reçoit l'ijaza, l'habilitation à enseigner la science islamique. De plus, l'homme était accusé par le gouverneur de supporter la rébellion des Alides. Imam Malik Ibn Anas (93-179 of Hijra) He is Malik Ibn Anas Ibn Malik Al-Ashbahi Al-Himyari. Le madhab Malikite, érigé par l’imam Mâlik Ibn Anas, se trouve principalement en Afrique du Nord, de l’Ouest ainsi qu’au Soudan. Pour ahl ray même si le mutawatir est une preuve décisive (qat’i, le ahad était dhanni au mieux, ahl ray étaient plus strict de ce coté là. Cette école, ou madhhab, doit son nom à l’illustre savant, le grand juriste, l’Imâm de Médine, Mâlik Ibn Anas, que Dieu l’agrée. L'imam Malik nait dans une famille comptant certains grands noms de l'érudition islamique. Cela a été rapporté par Al-Bayhaqi ainsi que d’autres, [comme étant la voie] des quatre Imâm (C’est-à-dire : l’Imâm Aboû Hanîfah, l’Imâm Mâlik, l’Imâm Ach-Châfi’i, et l’Imâm Ahmad Ibn Hanbal), des deux Soufyân (C’est-à-dire : Soufyân Ath-Thawri et Soufyân Ibn ‘Ouyaynah), des deux Hammâd (C’est-à-dire : Hammâd Ibn Zayd et Hammâd Ibn Salamah), de Al-Awzâ’i, de Al-Layth, et autres qu’eux.»[14]. Encyclopédie de l'Islam. Mais Muhammad ‘Illiyush résule la position du Madhab Maliki en disant dansMawahib Al-QadirAjouter ‘wa rahmatu-l-lahi wa barakatuhu après le salam final de la prière n’est pas préferable car il contredit la pratique de Médine, bien que le hadith qui indique de faire cela est sahih.On trouve écrit dans al MuwattaIl (Ibn ‘Umar) disait ‘as salamu ‘alaykum à sa droite et imam, et voulait retourner la salutation à l’imam et si quelqu’un dit salam ‘aleykoum de sa gauche, il voulait lui retourner sa salutationBien que les hadiths qui y font allusion sont tous sahih à l’exception de celui qui dit seulement « As Salam ‘aleykoum » à droite, la position Malékite et que dire As Salam ‘aleykoum est suffisant et ajouter quelque chose va à l’encontre de l’avis préférable (chez les malékites) La position exacte des malékite se trouve dans la Rissala d’Ibn Abu Zayd dans laquelle il dit : Puis tu dis (le salut final) « As salam ‘aleykoum », un seul salut à ta droite que tu commencera en regardant devant toi, puis (finiras) en tournant légèrement la tête vers la droite. Mais la réalité est autre puisque le Sadl (prier avec les mains le long du corps dans le qiyam) est une sunna pour Mâlik et ses disciples qui fut héritée du Prophète de l'islam et des 4 Califes[8]. Pour l’iqama il n’est pas doublé. Après cela quand on l’a interrogé sur le qabd il a dit Mais il n’y a aucun reproche à faire à celui qui fait cela dans les prières surrégatoires (nawafil) si il est debout depuis une longue période, et ce, afin de lui faciliter les choses.C’est ce que nous faisons et ce ce que nous avons faire chez les gens du savoir dans notre cité (médine), Extrait d’un site en anglais dont je n’ai plus la source malheureusement. Alors que ses derniers sont l’explication et l’extension de la sunnah, de la même manière la Sunnah est considerée comme étant l’explication et l’extenstion du coran d’ou les paroles de Ash Shafi’iJe ne connais personne parmi les ulama qui s’oppose au fait que la sunnah du prophète et de trois sortes : premièrement la sunnah qui est prescrite comme celle qu’Allah a révelé dans Son Livre, ensuite la Sunnah qui explique les principe généraux du coran et qui clarifient la volonté d’Allah, et la dernière qui est celle que le Messager d’Allah a institué concernant les sujets qu’on ne trouverait pas dans le livre d’Allah. Le narrateur dit : j’ai fait une mention de cela avant Ayyub qui dit  » Sauf les paroles de Qamat is Salat) (Muslim 4:736) Mais sur les bases de ‘amal ahl al Madina, les Malikis sont venu à une conclusion un peu différente, qui est l’explication du jugement émis dans le Muwwata ‘Je n’ai rien entendu à propos de l’adhan et de l’iqama sauf que j’ai vu les gens le faire.’ Donc dans ce cas le ‘amal serve comme ta’wil de la compréhension propre du hadiht dans le but de suivre la sunnah du prophète sallahu ‘alayhi wa salam, c’est mieux que le critère qui parle du fait de préferer un texte sur un autre. Car Allâh n’a pas de ressemblance avec quoi que ce soit de Ses créatures. Son enseignement constitue le fondement juridique et dogmatique de l'école malékite, l'une des quatre grandes écoles de jurisprudence en droit islamique sunnite. Il a dit  » je n’ai entendu personne parmi nos prédecesseurs faire cela, et les gens de science désapprouvaient cela et avaient peur que cela puisse devenir une bid’a que les gens du commun et les ignorants les joignent au Ramadan auquels ils n’appartiennent pas, les gens auraient pu penser que les savants avaient donné la permission et on les auraient vu faire cela (Muwatta’, 18.22.60)Dans ce cas là, amal ahl al madina et l’ijma’ des gens de médine contredisent clairement le hadith. Pour l'imam Malik, il est donc impossible que le consensus des gens de Médine qui provient de l'enseignement des Compagnons soit source d'erreur, puisque jadis les habitants de Médine ont pratiqué l'Islam de la manière la plus pure et la plus conforme à la source. De plus il y a beaucoup trop de doute vis à vis de son authenticité pour qu’on puisse se baser dessus, et même si il avait vrai, il ne serait tout de même pas necessaire qu’il soit transmis et appliqué par tous.L’Imam Malik a eu les mêmes conclusions concernant le chien.Les Shafi’i et les Hanbalis ont légiferé parce que le hadith et un autre similaire stipulant que les chiens et les porcs sont des inpuretés (najas)Cependant dans le Coran Allah dit « «Vous sont permises les bonnes nourritures, ainsi que ce que capturent les carnassiers que vous avez dressés, en leur apprenant ce qu’Allah vous a appris. Je n’ai jamais vu quelque chose d’aussi étonnait que cela. Il voulait dire que les actes de médine étaient plus fort que le hadith.Cette compréhension remonte jusqu’a Umar Ibn al Khattab qui a dit sur le minbar du prophète salla allahu ‘alayhi wa salamPar Allah le très haut je vais (rendre la vie) difficile pour un homme qui rapporte un hadith diffèrent de cela (cf ‘amal)Ceci est peut être une des raisons qui l’ont poussé à ce que tout les receuils de hadith soient brulésQuand un ‘amal confirme un hadith, évidemment ce n’est pas une conséquence majeur, mais cependant le ‘amal est la source de la shari’ah, cela a eu l’effet de le faire passer de hadith à un niveau sahih, même si son isnad est da’if, la pertinence de ce raisonnement va être vu brièvement. Kramers; G. Lecomte; E. Lévi-Provençal; Bernard Lewis; V.L. Schacht, J. Les gens du hadith après avoir vérifié le sanad et le texte du hadith, étaient plus enclin à adopter le hadith après s’être assuré qu’il n’était pas abrogé. Levez vous quand il se lève, assez vous quand il s’assoit, inclinez vous quand il s’incline, prosternez vous quand il se prosterne. 6 en parlent. etJe crois Muhammad Ibn Abi Bakr Ibn ‘Amr Ibn Hazm qui était qadi ainsi que son frère ‘Abdallah, un homme véridique qui a mémorisé de nombreux hadith. Ashadu anla ilaha ill Allah wa ashadu anna Muhammadan Rasulillah, Haya ‘ala-s salati haya ‘ala-f falah, Qad qamatis salat’ul llahu akbaru-llahu akbar. Par la suite, il étudie le hadith aux côtés du prestigieux rapporteur de hadiths Ibn Shihab al-Zuhri; sous Naafi', l'esclave affranchi de `Abdullah ibn `Omar ; ainsi que de Ibn Hurmuz, connu comme rapporteur d'Abu Huraira, pendant huit années. Ashadu anna Muhammadan Rasulillah, Ashadu anna Muhammadan Rasulillah; et on doit répéter : Ashadu anla ilaha ill Allah, Ashadu anla ilaha ill Allah. Download Islamic books on Fiqh (Jurisprudence) including A Summary Of Islamic Jurisprudence - 2 Volume Set, The Evolution Of Fiqh - (Islamic Law & Madh-habs), Elements Of Shafiee Fiqh, Beard between Salaf and Khalaf, A Description of the Wudhu' of the Prophet & Muwatta Imam Malik.